LA GUINÉE, PAYS AU TRÉSOR PERDU!

_63 ANNÉES de fouilles archéologiques perdues!
_63 ANNÉES de recherches minières et minèralogiques perdues!
_63 ANNÉES de labours perdues!
_63 ANNÉES de sarclages perdues!
_ 63 ANNÉES de binages perdues!
_63 ANNÉES de tournages et de retournages perdues!
_63 ANNÉES de fouilles Maritimes et océaniques perdues!

_63 ANNÉES de fouilles aéronautiques ,célestes perdues!
_63 ANNÉES de fouilles politiques perdues!
_63 ANNÉES de guéguerres multidimensionnelles ethnico-tribales perdues!

Comme pour paraphraser l’artiste chanteur feu EMILE BENY dans “KÔGNÔKOURA”, se posant la question de savoir qu’est ce qui reste à présent à apporter, estimant avoir déjà tout amené permettant l’accord définitif de la GIRAFE, sa nouvelle conquête “que nous reste-t-il maintenant à faire “pour pouvoir découvrir le TRÉSOR CACHÉ conformément à la dernière volonté du “VIEUX LABOUREUR SENTANT SA MORT PROCHAINE VENIR” indiquant à ses enfants où se trouve caché le TRÉSOR qu’il leur laisse comme héritage.
La Guinée a annoncé le DIMANCHE 25 AOÛT 1958, à la Communauté Internationale, à travers ses dirigeants politiques d’alors, qu’elle prendrait son indépendance totale et entière le 28 Septembre 1958, engagement valablement et honorablement rempli le 2 Octobre de la même année en proclamant solennellement,dans la liberté et la dignité effectives ,cette Indépendance acquise de très hautes luttes.

Pendant la Première République, au regard de l’immensité des actions à mener, d’une part et de l’autre, des moyens disponibles insuffisants, mais la volonté politique aidant, les premiers sillons ont été mis place en rapport avec le socialisme scientifique choisi comme modèle de développement socio-économique après que l’ancien maître ait refusé notre main tendue en faveur d’une coopération bilatérale gagnant/gagnant.
Le Peuple, derrière toujours ses responsables politiques, s’est engagé dans la voie du collectivisme généralisé pour le plus grand bonheur de tous et de toutes dans une communion d’esprit , d’idées faite de fraternité et d’amour dans un cadre de vie saint et rassurant.

Tout au long du parcours, les obstacles de toutes origines et de toutes natures venus toujours du côté de ceux-là mêmes qui ont accordé l’indépendance ,faute de mieux, le Peuple a tenu courageusement bon à l’image des VIETES KONG(VIETNAMIENS) soudés, tous autour de leur LEADER, l’ONCLE HOCHIMINE Et vint la Deuxième République ,le 3 Avril 2984, issue de la discorde, de la mésentente et de l’égoïsme entre toujours ceux qui sont censés devoir pouvoir nous maintenir ensemble pour la poursuite de la marche glorieuse de notre commune histoire en partage des siècles durant dans la solidarité ,donc issue de la contradiction de non sens face au péril collectif, au sommet de l’État, des Responsables subitement devenus une véritable antithèse du CAMARADE AHMED SÉKOU TOURÉ, certains d’entre eux se fondant sur l’obligation incontournable de laisser toujours la Direction de l’État entre les mêmes mains de la Famille Biologique du PRESIDENT AHMED SÉKOU TOURÉ et ce ,au mépris royal de la loi de la République reconnaissant le Premier Ministre comme REMPLAÇANT légitime et légal du CHEF de l’ETAT en pareille circonstance.
Pour sauver la PATRIE, conformément à sa mission régalienne, l’Armée guinéenne s’est emparée du POUVOIR sous la Direction du COLONEL LANSANA CONTE, qui, sans tarder ,s’est lancé dans la voie allant vers l’amélioration constante et bien encadrée de ce qu’ils ont, eux militaires, trouvé en place au nom du peuple et pour le peuple au travers des réformes hardies, déterminantes et d’une extrême ténacité ,nécessaires pour la continuation de la vie de la République et de la Communauté Nationale.
En quelques années seulement, le Peuple de Guinée a sorti la tête ,voire tout le corps entièrement de l’eau dans l’unité, l’amour et l’espoir affiché et plein de conviction d’avoir enfin abattu pour toujours le mal commun , la misère sous toutes ses formes de manifestations.

Le Peuple était censé être à quelques encablures du TRÉSOR CACHÉ dont l’odeur emplissait déjà les narines, toutes les entrailles du coup entier, ivres de joie et d’espoir pour le bonheur tant rêvé par la Nationale entiére depuis la date de la proclamation de l’indépendance nationale.

L’arrivée de la Troisième République saluée en fanfare, déjà considérée comme le retour de l’envoyer auprès de DIEU l’ETERNEL pour prendre les clés pour notre admission collective au PARADIS avec son cortège de malheurs jusque-là inconnus des Guinéens et Guinéennes, soigneusement emballé et caché dans les chaussettes d’un programme de mise en place d’un type de Guinée nouveau hélas ,entièrement à l’antipode des valeurs humaines, sociales et historiques jusque-là garantes de notre stabilité et de la concorde nationales .
ET C’EN EST TERMINÉ AVEC UN COUP STRIDENT DE SIFFLET METTANT FIN A LA RÉCRÉATION DANS LA NOUVELLE MANIÈRE DE GOUVERNER AUTREMENT LA GUINÉE au grand dam des valeurs démocratiques et de celles des droits humains individuels et collectifs.
Conakry le 18 Août 2021
HONORABLE ELH SÉKOU BÉKA BANGOURA
DABOMPA COMMUNE DE MATOTO
CONTACT: 664-69-50-79/625-31-82-97

Loupeguinee.com onetopic84@gmail.com 0224664379620