Procès des massacres du 28 septembre 2009: les victimes s’impatientent

Douze (12 ans) après les massacres du 28 septembre 2009, où des militaires ont massacré plus de 157 personnes au stade du 28 septembre, Ces manifestants étaient farouchement opposés au maintien au pouvoir de Dadis Camara, chef de la junte militaire qui avait pris le pouvoir juste après le décès du Général lansana Conté.

Après dénonciations et enquêtes le procès se fait toujours attendre.

Cette journée de 28 septembre 2009 , a marqué les esprits . Des femmes violées et blessées physiquement et mentalement. La plus part de ces femmes ont été abandonnées par leurs époux ou leurs familles.

C’est dans cette logique que les victimes de ces massacres regroupées dans une association ont profité de 28 septembre 2021 avec l’avènement d’une nouvelle autorité en Guinée pour dénoncer le retard de ce dossier.

Pourtant, malgré l’implication des partenaires internationaux pour mettre en place les conditions nécessaires pour une tenue possible du procès, un manque de volonté politique bloquait encore le processus depuis 2017 date à laquelle l’enquête est bouclée et les inculpés désignés.

 » Nous avons accueilli la prise du pouvoir du CNRD comme une délivrance, et ce pour ces centaines de victimes qui peinaient à savoir sur quel pied danser , car après 12 ans ,de douleurs et de peines, d’intimidations , on espère en fin avoir un dénouement à ce procès que nous avons tardé à avoir  » a expliqué Asmaou Diallo Présidente de l’AVIPA.

Ousmane Baldé onetopic84@gmail.com 00224664379620