PALAIS MOHAMED VI: A LA HAUTE ATTENTION DU CNRD

Le temps est une denrée vitale d’une importance exceptionnelle et qui impose une gestion des plus contraignantes et des plus rigoureuses. Il existe entre l’HOMME et le TEMPS, une relation de causalité à effet dont il faut toujours tenir compte à tout moment et à tout instant. Si l’homme ne s’occupe pas convenablement du temps, le temps, lui, par contre, s’occupe et s’occupera toujours et rationnellement de l’homme et de la plus belle manière.

Dans cet ordre d’idées, est-il nécessaire et utile de rappeler au CNRD , qu’il est de la tradition des Institutions Publiques, d’accorder toujours un moratoire de cent jours (100 jours) au nouveau Pouvoir pour lui permettre de s’installer confortablement pour pouvoir donner clairement la Nouvelle Direction à emprunter en vue de la mise œuvre de la nouvelle politique devant obligatoirement aller dans le sens de la production des éléments de satisfaction des besoins de la Communauté au nom de laquelle et pour laquelle, les engagements ont été pris. Dans cette optique, le CNRD a déjà consommé le tiers de la durée de ce moratoire sans qu’il n’y ait eu la possibilité de révéler à l’opinion nationale et internationale ,la liste des membres composant cet Organe qui suscite partout l’espoir de pouvoir enfin conduire les Guinéens vers les nouveaux cieux de bonheur réel. Ce faisant, beaucoup d’interrogations emplissent les toiles des réseaux sociaux, certains citoyens allant jusqu’à se demander s’il n’y aurait pas de discordes entre les membres de ces vaillantes FORCES SPÉCIALES qui ont eu le privilège et l’honneur exceptionnels de libérer le Peuple de Guinée, le Dimanche 05 Septembre 2021, du joug du PR Alpha Condé.

En tout état de cause, la compréhension personnelle que je me fais de la non publication de cette liste des membres du CNRD jusqu’ à maintenant, fait observer que le CNRD a tiré à suffisance, les leçons sur ce qui s’est antérieurement passé entre les mêmes membres du même CMRN d’un côté, et de l’autre, les mêmes membres du même CNDD, et de la même manière. C’est pour cette raison que le CNRD entend éviter les rivalités, les jalousies porteuses de rancœurs et de toutes autres formes d’animosité et qui résulteraient de l’établissement de la hiérarchie des valeurs entre les membres du même organisme.

Dès lors que cette liste apparaîtra, des Guinéens aux habitudes dures à cuire, vont élire domicile dans les résidences de la plupart des membres appartenant au CNRD avec leurs malsaines intentions de vouloir cultiver en chacun de ceux-ci, des égos, des prétentions de nature à opposer les uns aux autres. Ce faisant, le CNRD entend demeurer et rester une « SECTE », une « Nymphe religieuse » dont on ne connait que le nom du seul Chef. C’est une initiative inédite à encourager et à faire prospérer pour le plus grand bonheur de l’unité de nos sauveurs exceptionnels. L’un dans l’autre, le CNRD devrait s’abstenir de rougir ses ongles face à cette préoccupation de bonne foi des Compatriotes.

La mise en place du nouveau gouvernement ne parrait pas une préoccupation majeure des Guinéens qui ont plutôt leurs yeux rivés sur les priorités auxquelles le CNRD doit prioritairement et obligatoirement faire face, dans l’unité d’action, des cœurs, d’énergie et de détermination.

Les personnes ressources sollicitées par le CNRD devraient pouvoir être regroupées dans les cinq(5)axes prioritaires retenus par le Président de la transition suivant les compétences et expertises avérées et placées sous la direction des seuls membres de l’organisme bénéficiant de toutes les commodités pour pouvoir aboutir à des résultats probants, des résultats concluants donnant valablement raison à l’Armée guinéenne de s’être emparée du Pouvoir pour le plus grand salut de la République.

Les membres du CNRD, en dehors du Président de la République et de son cabinet, devraient seulement se préoccuper prioritairement que des seuls problèmes hautement stratégiques et techniques.
Chaque commission de travail présidée par un membre du CNRD, devra pouvoir mettre à la disposition du CNRD, des éléments d’appréciation devant fonder l’intime conviction des nouvelles autorités sur les réalités meublant chaque domaine de développement pour faire partie des préoccupations prioritaires du gouvernement en vue de booster dans les meilleurs délais le redressement national qui urge. Ainsi, il serait souhaitable que les membres du CNRD ne fassent pas partie de l’équipe gouvernementale appelée à ne s’occuper que des missions spécifiques étalées sur la durée de la transition.

HONORABLE ELHADJ SÉKOU BÉKA BANGOURA
Dabompa Commune de Matoto
CONTACTS : 664-69-5079/625-31-82-97.