Le FNDC dresse le bilan provisoire des victimes de ses manifestations

Le Front National pour la Défense de la Constitution a dressé ce lundi 10 août le bilan provisoire des victimes de la répression dit il lors de ses différentes manifestations en Guinée. Ce bilan provisoire indique le Front dans un communiqué est d’au moins 324 personnes porte uniquement sur des cas de blessés graves déclarés à la Coordination Nationale du FNDC.

« Sur les 324 personnes grièvement blessées, 129 cas en cours d’identification et de documentation ont été rapportés dans la Préfecture de N’Zérékoré. La Coordination Nationale du FNDC a pu identifier et documenter à ce jour 195 victimes (liste ci-jointe) dont les éléments de preuves ont déjà été transmis à la CPI », à t-on lui dans le communiqué.

Dans ce même communiqué le FNDC indique que parmi ces 195 cas graves qui ont été déclarés :

1) au moins 59 blessés par armes de guerre

2) au moins 30 par gaz lacrymogène

3) au moins 10 par bastonnade

4) au moins 5 par armes blanches

5) au moins 3 percutés par des véhicules des FDS

Le FNDC rassure toutes les victimes qu’il se battra pour leur rendre justice. Il invite également toutes les victimes non déclarées à se rapprocher de la Coordination.

En fin, les opposants au troisième mandat rappellent que ce bilan provisoire ne couvre pas toutes les périodes de répression policière qui ont été enregistrées. « Avec le travail de documentation en cours, ce bilan provisoire pourrait doubler ou tripler. »

Djiwo Bah Onetopic84@gmail.com  00224664379620