Barrage hydro-électrique de Souapiti : le collectif des sinistrés lance un appel aux bonnes volontés  

Le collectif de défense des sinistrés de souapiti était une nouvelle fois devant la presse ce mardi  11 aout 2020 à Conakry. C’était cette fois-ci lancer un appel aux personnes de bonnes volontés pour leur venir en aide.

Pour faciliter la construction du barrage hydro-électrique de souapiti, des populations ont été délogés. Ces concernés pleurent depuis un an déjà, du sort qui leur a été réservé.

Le porte-parole du collectif a expliqué ce qu’il qualifie « détresse » que vivent ces victimes. Selon lui, beaucoup reste à faire dans cette localité qui pourrait soulager ces populations impactées.

 « Cette population n’a pas été recensée   convenablement. Pour l’ensemble de ces 5 villages, le projet a communiqué sur un chiffre qui est 12355 personnes affectées. »

C’est ce qu’a rejeté ce collectif. À l’en croire, 20 mille personnes sont impactées par ce projet.

 « Au moment du recensement tous ceux qui n’étaient pas présent n’ont également pas été recensée. Nous qui sommes de là-bas connaissant la réalité du terrain, nous leurs avons dit que ce chiffre ne pas vrai. Et pour le moment à travers notre recensement qui n’a pas terminer encore nous estimons à 20000 personnes.  Deuxième problème, après le recensement, il était question que les biens des populations soient recense. Malheureusement, il n’y a pas eu de recensement cohérent », indique Oumar Aissata Camara.

Il a tout de même  soulevé quelques questions dont se posent ces sinistrés. Des questions selon lui, qui devraient être répondu par les autorités du pays.

 « Les biens qui ont été recensés, les propriétaires de ces biens-là, ne les connaissent pas. C’est à dire les propriétaires d’anacardiers, manguiers ne connaissent pas combien de pied d’arbres ont été recensés. Après le recensement il était question qu’ils laissent les fiches qui attestent le nombre d’arbres fruitiers. Malheureusement personne ne dispose les fiches de recensement sur l’ensemble de la zone concernée. Autre chose, quand il est question de payer les arbres fruitiers à combien coute un arbre, personne ne le sait », s’interroge-t-il.

Au nom des victimes du projet du barrage hydro-électrique de souapiti, Omar Aissata Camara appelle les bonnes volontés de venir au secours à ces personnes .

« Depuis un an, certaines personnes sont installées sur le site d’aménagement, ils n’ont rien et le plus grave est qu’ils ont interdit aux gens-là de travailler sous le prétexte que c’est le moment d’inondation. Et jusqu’à présent ils n’ont rien envoyer à ces gens pour survivre.  C’est pourquoi nous lançons un appel à toutes les personnes de bonnes volontés pour venir en aide aux victimes. Ceux qui ne sont pas partis ne peuvent pas y aller par ce qu’ils ne savent pas ù ils vont rester, ils n’ont pas quoi manger et ceux qui sont aller n’ont pas quoi manger. Nous demandons au secours des personnes impactées par le barrage de souapiti, mes parents me charge de transmettre leurs messages de famine », plaide-t-il.

Djiwo Bah Onetopic84@gmail.com 00224664379620