Manifestations UFDG, ANAD: la population de Labé demande l’aide de la France

Pour réclamer sa « victoire » à l’élection présidentielle du 18 octobre dernier et la libération de ses responsables détenus il y a quelques semaines, l’UFDG et ses alliés avaient appelé le peuple de Guinée à manifester dans toute l’étendue du territoire national ce mercredi 25 novembre 2020.

Dans la commune urbaine de Labé un fief de l’opposition, pendant que les manifestants s’apprêtaient à tenir leurs discours au rond-point de Hogo M’bouro, à l’aide de gaz lacrymogène pour un premier temps, ils ont été dispersés par les forces de l’ordre.  Mais spontanément, une foule composée d’hommes, de femmes a pris d’assaut le rond-point Hoggo M’Bouro, en passant par Daka, Tata, Mosquée…

Dans la foule, on voyait le drapeau de la France qui flottait dans les mains des manifestants. Ils réclamaient sans cesse la libération sans condition des détenus en demandant la France de les aider à se débarrasser disaient-ils « de ce clan de dictateurs qui ne font que mettre le pays en retard. »

Au niveau du rond-point de l’hôpital régional des Pick-up dont trois de la police et une de l’armée étaient stationnés nous rapporte Ramata Diallo notre correspondante régionale.

00224664379620 onetopic84@gmail.com