L’interdiction des événements culturels : « l’Etat participe à l’assassinat de la culture » dixit Mamadou Thug

Dans l’émission Mirador chez nos confrères de FIM fm le Comédien humoriste Mamadou thug président de l’ATAG et patron de l’entreprise Soudou Daardja Prod aussi Directeur du FAR de Labé dénonce la fermeture des lieux de spectacle et demande l’Etat de comprendre que la corporation culturelle apporte beaucoup de l’économie . Voilà pourquoi l’artiste dit qu’il faut libérer le secteur pour que les artistes puissent s’épanouir.

« Au cas contraire, il est impératif de trouvé autre chose pour vivre avec sa famille », indique Mamadou Thug.
En s’exprimant aux micros de nos confrères, Mamadou Lamine Diallo alias Mamadou Thug, était très remonté contre le maintien de l’interdiction de la tenue des spectacles en Guinée.

A l’en croire, les promoteurs culturels sont morts économiquement. « Nous nous sommes morts parce que si on dit qu’un artiste est inspiré, c’est quand il est dans un espace de création, tu travailles afin que tu présentes au public. Mais tu n’as pas ça, gros point d’interrogation. Nous, on a déjà dépassé le stade mort. On est (…).

A cette allure, nous risquons de retourner dans nos villages respectifs faire d’autres activités parce que l’Etat participe à tuer cette culture. Pourtant , nous sommes chef de famille et nous ambitionons des rêves culturellement pour notre pays», dénonce l’humoriste.

Les entreprises culturelles sont les plus impactées par les restrictions liées à la présence du Coronavirus dans le pays. Leur domaine d’intervention est totalement à l’arrêt. Ce qui met beaucoup d’entre eux dans une situation économique très difficile.

Djiwo Bah 00224664379620 onetopic84@gmail.com