Cellou Satina Diallo: « on a l’espoir que la transition va être courte et qu’elle permettra la refondation de l’État »

Après la prise du pouvoir par l’armée et la mise en place du gouvernement de transition en Guinée, les appréciations et les méfiances ne finissent chez les observateurs et analystes.

Cellou Satina Diallo conseiller communal à la ville de Bruxelles reçu par votre quotidien loupeguinee.com, ce vendredi 12 novembre 2021 a donné son point de vue sur la transition en cours en République de Guinée.

Interview !

Loupeguinee.com : Pourquoi vous êtes en Guinée ?
Cellou Satina Diallo : Je suis là pour accompagner mon collègue et amis Bea Diallo ministre de la jeunesse et des sports pour son installation car, dans la vie il est important d’être reconnaissant en vers les bonnes personnes parce que si aujourd’hui je suis personnalité Politique en Europe c’est grâce à Bea Diallo . Aujourd’hui je suis conseiller communal de la mairie de Bruxelles. Donc , voilà la cause  mon déplacement de Belgique pour ma Guinée natale.

Aujourd’hui vous êtes en Guinée et vous voyez une transition en cours, en tant que diaspora, quel regard portez-vous sur les actes posés par le colonel Mamadi Doumbouya et son équipe ?

D’abord, il faut remercier le colonel Mamadi Doumbouya qui nous a débarrassé de la situation chaotique que vivait le peuple de Guinée avant le 5 septembre dernier. L’arrivée du 5 septembre, pour nous, c’est un soulagement. Le regard que nous avons, c’est un grand espoir qui est un vrai changement.

Nous voyons la composition du gouvernement et comment le CNRD est en train d’agir par rapport à ce qu’il dit. Donc, on a un espoir que la transition va être non seulement courte, mais elle va aussi permettre d’implanter la refondation de l’État de tel sorte qu’on ait des élections libres et transparentes.
Qu’on ai un gouvernement élu par le peuple pour qu’il y ait une émergence réelle dans notre pays.

Vous parlez d’une transition courte, si on vous demande, combien de temps allez vous estimé pour la durée de cette transition ?

Au fait, c’est difficile de faire une estimation. Ça dépend de la mission que le gouvernement veut prendre pendant cette transition.
La transition ce n’est pas une période de développement mais, une période qui permet d’avoir des institutions crédibles.

Si aujourd’hui les membres du gouvernement et du CNT se mettent d’accord se sont eux qui doivent déterminer le temps. Généralement, sur la base de nos expériences, avant on parlait de la durée d’une transition réussie et courte de 18 à 24 mois.

Dans la composition du gouvernement le CNRD a priorisé beaucoup la diaspora et surtout ceux qui ont travaillé dans des institutions. Les jeunes qui ont étudié dans ce pays sont marginalisés selon certains, qu’en pensez vous ?

Je pense que çà répond à leur premier principe qui est la refondation de l’État. Pour moi, la Diaspora est un atout. Elle a l’expérience et l’expertise raison pour laquelle il a choisi la Diaspora.

Et, les personnes choisissent ce sont des personnes qui ont une intégrité et plein d’expertise.
L’idée c’est quoi, c’est pour que ces personnes là apportent leurs expertises qu’ils ont eu ailleurs et qui ne se trouvent pas en Guinée qui permettront le décollage du développement socioéconomique de la Guinée. Moi, c’est comme ça que je vois les choses.

Saidou Diallo 00224664379620 onetopic84@gmail.com