Gaoual : on déloge des enseignants au profit des orpailleurs

La préfecture de Gaoual est confrontée à des nombreuses difficultés depuis la découverte des mines d’or (au centre et à Kounsitel ), avec l’arrivée massive des orpailleurs, venant d’un peu partout.

Depuis près de deux mois à en croire le DPE, les enseignants de cette localité paient les frais de ce surpeuplement. On apprend que ces enseignants sont délogés ou on reçu des préavis parce que les orpailleurs paient le double ou le triple des frais de location.

Une information confirmée par Kabinet Koita directeur préfectoral de l’éducation de Gaoual.

« tout a commencé par l’affaire de l’or, les gens sont venus un peu partout. Et , pour ceux qui connaissent Gaoual, c’est une petite localité il n’ y a pas assez de logements. Les enseignants sont là depuis longtemps, ils sont dans les familles et enseignent les enfants. Mais, avec les orpailleurs qui cherchent de logements peuvent prendre une case de 100.000fg à 200.000fg par mois . Ils peuvent prendre une chambre à 300.000fg. Aujourd’hui nos enseignants sont menacés…

Les uns sont complètement délogés et les autres ont reçu des préavis . Certains ont vu les prix de loyer monter en flèche à prendre ou à laisser », se lamente le DPE.
Pour mettre fin à cette injustice, Kabinet Koita a mené selon lui des campagnes de sensibilisations à l’endroit des concess.

« J’ai fait des campagnes de sensibilisation au niveau de la radio rurale pour dire aux concessionnaires que ces enseignants sont là pour eux . Ce n’est parce qu’il y a l’or aujourd’hui qu’on les mettre dehors. Je l’ai fait savoir que je suis de la haute Guinée j’ai connais l’or. Quand l’or vient, il peut partir un jour et, si il n’ya d’enseignants qui va enseigner les enfants », déplore Kabinet Koita directeur préfectoral de l’éducation de Gaoual.

A Gaoual, ce ne sont pas les enseignants seulement qui se retrouvent dans cette difficultés, les élèves aussi subissent les conséquences car , les enseignants n’iront en classe sachant bien qu’ils doivent être déloger où ils sont déjà délogés. Donc , si rien n’est fait l’école risque de fermer dans cette préfecture.

Bachir Diallo onetopic84@gmail.com 00224664379620