Secteur primaire : les larmes des éleveurs guinéens

Pour partager ses inquiétudes, la confédération nationale des organisations des éleveurs de Guinée a échangé avec les médias ce vendredi 26 novembre 2021 à Conakry. Sur ce, ces éleveurs, ont passé à peigne fin les maux dont-ils souffrent à travers leurs activités.

Les difficultés que rencontrent ces éleveurs sont entre autres : l’écoulement de leurs productions, la conservation des œufs, l’importation des œufs , l’accès à la nourriture des poulets.

« L’œuf étant un aliment qui ne se conserve pas longtemps, cela nous fait perdre beaucoup d’argent », indique le président de la confédération Ibrahima Baldé.

À en croire à  ces éleveurs, des milliers de fermiers sont menacés et tout ce qui tourne autour de fermiers, la filière est menacé.
« Les éleveurs de Gaoual, Boké sont aussi plus menacés par les envahissements des mines » précise Ibrahima Baldé .

Par ailleurs, la confédération lance un appel à l’endroit des nouvelles autorités.

« Nous demandons aux autorités de tenir en compte de nos préoccupations. Au ministre de l’agriculture, de l’élevage de prendre ce problème au sérieux », lance-t-il.

Pour répondre à leurs préoccupations, la confédération nationale des organisations des éleveurs de Guinée a besoin d’investissements qu’elle appelle objectifs.

« Nous , nous vivons de l’agriculture et de l’élevage. Nous volons nourrir la population et pour cela, nous volons des investissements objectifs pour répondre à notre préoccupation de produits de qualité que nous allons mettre au service des populations. »

Saidou Diallo onetopic84@gmail.com 00224664379620