Et pourtant, Kissing a à cœur la réussite de Boffa !

La contestation a débuté en février 2022 lorsqu’un groupe de jeunes requérants d’emploi, recalés par la société minière Chalco, a accusé le maire de n’avoir rien entrepris pour plaider en leur faveur. Depuis, la commune urbaine de Boffa vit des tensions sporadiques entre pro et anti-Kissing.
Une frange des conseillers municipaux et celui qui se présente comme le porte-parole des anti-Kissing, Aboubacar Touré, soupçonnent le maire d’avoir des intérêts personnels dans le capital de Chalco et d’autres sociétés minières implantées dans la localité. L’autre frange constituée de pro-Kissing et leur porte-voix, Ousmane Fofana, réfutent ces accusations qu’ils qualifient de mensongères, méchantes et diffamatoires.
Actuellement, la bataille est rude sur le terrain. Les deux camps se disputent le contrôle des locaux d’une mairie que le maire Kissing a fait rénover, relooker et meubler sans demander un seul franc à quelqu’un.
Il l’a fait pour le rayonnement de Boffa et au nom de son amour de la patrie.
Par Alpha Abdoulaye Diallo
(Billet paru dans Le Populaire du 4 avril 2022