ENTRE LE PERSENT ET L’HISTOIRE, NOUS AVONS VOTÉ POUR L’HISTOIRE

Mon aspiration la plus profonde, c’est de figurer dans les annales de l’histoire comme étant celui qui s’est battu corps et âme et de façon inconditionnelle pour la mère patrie et qui a essayé à travers son combat d’éveiller la conscience de la jeunesse guinéenne afin qu’elle s’engage à lutter pour un changement positif de notre pays.

S’il est vrai que nulle n’est indifférent aux biens matériels de ce bas-monde, en ce qui me concerne, Je ne laisserai jamais l’argent s’emparer de moi, je resterai un vrai révolutionnaire jusqu’à la fin.

Ai-je besoin de rappeler qu’un corrupteur ne peut pas avoir mon prix? Je pense que non. Car les 3 dernières années de lutte ont suffit pour le prouver. C’est la raison pour laquelle je loue le patriotisme de tous ces camarades autour de moi qui sont animés du même état d’esprit.

Je rappelle ici que nous sommes des activistes assermentés qui avions prêté serment pour servir la cause du peuple de Guinée.

Vous qui lisez ce texte, j’imagine qu’il y’a beaucoup parmi vous également qui sont animés de la même conviction. Si tel est le cas, c’est que vous êtes mes camarades également.

Le combat continue techniquement et stratégiquement jusqu’à la victoire des valeurs démocratiques et de l’Etat de droit.

Je souhaite du meilleur pour le CNRD, avec à sa tête mon président et grand frère, le colonel Doumbouya, c’est pourquoi je les conseille 24 mois de transition, pas plus.
#TransitionMandaMaara
#Foniké