Louda Baldé : Le colonel président ne doit pas porter les politiques à son dos sinon, il va tomber

Les leaders sociaux politiques du pays estiment qu’il y a l’absence d’un cadre de dialogue entre les forces vives de la nation et le gouvernement dans la gestion de la transition.

Recensement, les autorités ont interdit toutes manifestations dans les places publiques à travers le pays. Une décision largement contestée par l’opinion politique qui estime d’ailleurs que, « c’est une violation de la charte de la transition ». C’est dans cette lancée que, le leader du Partit de l’Unité et le renouveau (PUR), invite le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, de ne pas porter les politiques à son dos. Pour lui, s’il le fait, « il va tomber. Je demande au colonel d’ouvrir un cadre de dialogue, c’est la meilleure chose à faire », a conseillé Louda Baldé.
En avançant ses propos, il ajoute, « L’honneur du colonel Mamadi Doumbouya est lié à un retour à l’ordre constitutionnel», indique-t-il.

Obtention de l’agrément

Depuis belle lurette, ce leader politique lutte pour l’obtention de l’agrément de son parti (PUR) à travers des marches pacifiques pour attirer l’attention des autorité mais, en vain.
« s’ils ne nous donnent pas l’agrément de notre parti, un autre gouvernement viendra nous rétablir », dénonce Louda Baldé.
Tout de même, ce leader ne compte pas baisser les bras, qu’il passera par tous les moyens légaux pour réclamer ce qu’il appel son droit.

Il était devant les journalistes ce lundi 13 juin 2022 à son siège à Conakry.

Djiwo Bah 00224664379620 onetopic84@gmail.com